Aujourd'hui, le secteur de l'immobilier change à toute vitesse. Notre époque est idéale pour prendre le temps de s'arrêter, réfléchir et se poser les questions suivantes : A quoi ressemble le futur du secteur de l'immobilier en ces temps difficiles ? Pouvons-nous sortir de cette période de tourments plus forts et plus agiles ? Pouvons-nous reconstruire, restructurer le secteur pour un avenir plus durable ?
Les magasins, les bars, les restaurants, les salles de sports et les salles des fêtes sont fermés. Les vols et les trajets en train, annulés. Les plus chanceux, capables de travailler depuis le confort de leur maison ont tout de même dû faire face à des changements radicaux tandis que les bureaux restent, pour la plupart, totalement vides. Si les appels aux gestes barrières et au confinement ne seront pas éternels, il est normal de se demander, à quoi ressemblera notre Europe après la crise de Covid-19 ?
  • Les investisseurs immobiliers continueront leur quête vers une économie sans empreinte carbone;
  • Les bureaux deviendront des communautés au sein desquelles les employés se rencontreront, se sociabiliseront et apprendrons. Leur taille réduira considérablement tandis que le travail à domicile deviendra la norme;
  • Par conséquent, le bureau sera symbole de bien-être, de productivité, de culture et de créativité, un espace qui répondra aux principes de durabilité et qui intègrera la nature en son sein;
  • La rareté des ressources et les coûts de constructions de plus en plus élevés encourageront les architectes à intégrer les principes de l'économie circulaire dans leurs procédés
Le secteur immobilier est en mesure de répondre à des besoins sociétaux
L'industrie de l'immobilier se doit de prendre conscience de la manière dont elle peut contribuer à la société tout en gardant un impact positif sur la planète et en restant profitable financièrement
Ce qui émergera de cette réponse à la crise climatique et sociale façonnera l'avenir de l'immobilier.
Propos tirés d’un texte Etienne Cadestin du 3avril 2020